Welcome to Evently

Lorem ipsum proin gravida nibh vel veali quetean sollic lorem quis bibendum nibh vel velit.

Evently

Stay Connected & Follow us

Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Les éditions précédentes

2018

La 16ème édition du Bout d’Brousse Festival a eu lieu du 9 au 11 août 2018.

2017

La 15ème édition du Bout d’Brousse Festival a eu lieu pour la première fois durant 3 jours, du 3 au 5 août 2017.

2016

La 14ème édition du Bout d’Brousse Festival a eu lieu les 5 et 6 août 2016.

2015

La 13ème édition du Bout d’Brousse Festival a eu lieu les 7 et 8 août 2015.

2014

La 12ème édition des 8 et 9 août 2014 a continué à surfer sur cette vague de renouveau avec des ajustements supplémentaires, dans le but de continuer à satisfaire les festivaliers.

La soirée du vendredi a été constituée autour du thème « chansongs » et ont vu défiler les groupes suivants sur la scène du Bout d’Brousse : Emaara (Neuchâtel), une songwriter à la Tori Amos ; Bastoun (Vaud), un auteur-compositeur de Montreux ; et Les Talus (Jura), groupe de rock alternatif.

Le samedi, on démarre comme d’habitude avec un concert pour les enfants, et c’est Richard Delavy (Valais), déjà présent en 2007, qui revient faire chanter les jeunes festivaliers. La soirée se poursuit sur le thème de la « musique irlandaise », grâce à : Delienn (Vaud), qui nous présente une variété de musiques celtiques ; Slane (Vaud/Neuchâtel), un groupe de musique traditionnelle irlandaise ; et Anach Cuan (Valais), pour finir en se déhanchant sur de la pop celtique.

Les festivaliers les plus motivés ont pu continuer à danser jusqu’au bout de la nuit avec DJ Ted le vendredi et DJ Pascal le samedi, qui ont tous les deux officié sur la grande scène cette année.

Ce week-end était à nouveau très fréquenté – et cela aussi grâce à la présence très agréable du soleil ! Mais nous avons bien entendu eu droit à notre « petite» averse habituelle, qui n’a évidemment pas du tout gâché la bonne ambiance de cette 12ème édition !

2013

La 11ème édition marque donc le renouveau du Bout d’Brousse Festival : nouveau terrain, nouveau comité, nouvelle organisation ! Beaucoup d’efforts ont été fournis pour aménager au mieux le nouveau site, essayer de recréer l’esprit Bout d’Brousse tout en amenant quelques améliorations, et tenter de satisfaire à nouveau les festivaliers.

Le festival se déroule donc les 9 et 10 août au lieu-dit « Es Usillons », avec les mêmes ingrédients qui ont toujours fait son succès : des concerts les deux soirs, des stands de nourriture et de boissons, un feu pour se réchauffer, et un camping pour passer la nuit. Et bien entendu : la bonne humeur et la convivialité !

Les festivités démarrent le vendredi avec une soirée « acoustique ». Au programme : Yvostellka, de la musique des pays de l’est ; Llantana, du traditionnel irlandais ; et on enchaîne avec Popcords, de la pop a capella ! Le samedi, on recommence avec notre traditionnel concert pour les enfants, et c’est Jacky Lagger qui nous fait le plaisir de revenir chanter pour nos petits festivaliers. La soirée débute ensuite sur le thème « Rock Story », avec John Guster et son rock à la Elvis. Le groupe REMake passe en deuxième, avec des reprises de.. REM bien sûr ! Et les Waiters, avec leurs reprises des années ’60 à notre époque, enflamme la scène et clôt le festival en beauté. Pour les plus motivés des festivaliers, DJ Ted continue à faire bouger les fêtards les deux soirs et jusqu’au bout de la nuit avec de la bonne musique des années 70-80.

Nous pensons également au bien être des festivaliers. Des agents de sécurité parcourent le site ; des samaritains sont à disposition en cas de besoin ; une équipe de Be My Angel est présente pour faire de la prévention ; et nous signons la Charte FestiPlus, promettant de proposer des boissons non-alcoolisées à bas prix et de sensibiliser notre staff sur la vente d’alcool.

Cette reprise du Bout d’Brousse a attiré beaucoup de visiteurs : des habitués à qui le festival manquait, ou des curieux qui voulaient découvrir ce petit festival dont on parle beaucoup. Le festival n’aurait bien entendu pas pu avoir lieu sans l’aide des nombreux bénévoles, des sponsors, des donateurs et des communes, qui ont fait confiance au nouveau comité et répondu présents. Merci à tous !

2012

Petit à petit, le groupe de travail propose un nouveau comité et une nouvelle planification des tâches pour un éventuel futur festival. Afin de mettre en pratique ces idées et de remotiver membres et festivaliers, le groupe de travail décide d’organiser une petite édition du festival, l’édition 10.5, en août 2012.

Se déroulant sur une seule soirée et prenant place à Puidoux-Village, cette édition se voulait représentative de l’esprit « Bout d’Brousse » : toujours gratuite, avec des concerts, des stands de nourriture et boissons, et de la convivialité. Même la pluie, grande habituée du festival, y a fait une apparition !

L’édition 10.5 a donc lieu le samedi 4 août, et propose ce soir-là deux groupes. No More Name ouvre le bal avec un son rock et essaie de repousser les nuages noirs qui menacent la manifestation ; malgré un super concert, la pluie finit par se déverser, mais les festivaliers sont encore bien présents pour le deuxième groupe, Climax, et son style « New Retro Rock’n’Soul ». La fête continue ensuite comme à son habitude sous le chapiteau, avec DJ Ted qui a fait danser les plus braves jusqu’à tard dans la nuit.. ou tôt le matin, c’est selon !

Des stands de nourriture, tenus par des bénévoles – crêpes et grillades – plus un stand tenu par des amis du festival – les pizzas, étaient de la partie, et les stands de boissons également, avec la tonnelle près de la scène, et le bar à bières sous le chapiteau. Même pour une petite édition, l’Association a continué son partenariat avec Be My Angel, afin que la fête soit belle, et que la rentrée soit sûre.

édition n’aurait de nouveau pas pu avoir lieu sans le soutien des bénévoles, des membres de l’association, des habitants de la région, des communes et de divers donateurs, qui ont accepté de nous aider dans un délai assez court, mais toujours avec bonne humeur et esprit d’entraide.

Cette année 2012 s’est finalement conclue avec l’Assemblée Générale de l’Association, durant laquelle un nouveau comité à été nommé, et durant laquelle la décision d’organiser une nouvelle édition du Bout d’Brousse a été prise. Une autre bonne nouvelle a également pris part à cet engouement : un nouveau terrain, correspondant aux critères du Bout d’Brousse Festival – un peu de champs, un peu de forêt –, a été trouvé grâce à la collaboration de divers paysans de la région.

2011

L’année 2010 fut riche en émotion et beaucoup de travail a été mis en place pour créer une édition anniversaire inoubliable. Mais pour beaucoup, 2010 marquait aussi 10 ans de bons et loyaux services, 10 années à consacrer beaucoup de son temps au festival. Un petit essoufflement gagne les rangs des membres de l’association, et des bénévoles. De plus, deux événements majeurs viennent remettre en question le futur du festival : le comité décide de se retirer, après avoir mené à bien ce projet pendant 10 belles années. Et le site du festival, le lieu dit « En Rebertrand », ne pourra plus être utilisé pour le festival. La question se pose donc de savoir si le Bout d’Brousse peut encore perdurer, et si oui, comment. Décision est donc prise de faire une pause, afin de réfléchir à l’avenir du festival, et trouver des personnes prêtes à reprendre les rennes.

En novembre 2011, un groupe de travail est finalement créé pour réfléchir à la résolution de ces problèmes et planche pendant la fin de l’année 2011 et le début de 2012 sur plusieurs idées…

2010

Une année particulière pour le Bout d’Brousse, qui fête ses 10 ans avec sa 10ème édition ! Le but de cette nouvelle cuvée : garder l’esprit de base, et l’agrémenter de quelques surprises pour marquer le coup..

programme donc : les stands de nourriture habituels tenus par les bénévoles – crêpes, raclettes, grillades, menu et pâtisseries – ainsi que ceux tenus par d’autres habitants de la région – pizzas, kebabs et thaï. Au niveau des boissons également, on ne change pas une équipe qui gagne : la tonnelle toujours aussi bien fournie, le bar à bières toujours aussi apprécié, le bar du camping qui continue à séduire, … mais cette année, une nouveauté avec un bar à vin proposant de doux breuvages des vignerons des communes alentours.

Pour ce qui est de l’animation, combler vos oreilles était à nouveau l’objectif, mais le Festival a vu les choses en grand : deux scènes ont été montées spécialement pour cette édition, donc deux fois plus de plaisir ! De plus, les groupes invités étaient ceux qui avaient marqué le festival lors des neuf dernières éditions.

vendredi soir, une ambiance celtique régnait sur la petite scène, avec la musique traditionnelle irlandaise de Slane, la musique celtique d’An Lar et les chansons de pubs et marins d’Eliza. Sur la grande scène, place à l’énergie et la fête avec Mark Kelly et ses compositions personnelles, Ska Nerfs et son ska chanté en français, et pour terminer The Amber Unit et sa pop fédératrice.

Le samedi soir, on fait plaisir aux enfants pour commencer sur la petite scène, avec Lola Pistache et ses chansons françaises ; après, c’est aux parents et adultes de profiter des reprises de Brassens grâce au groupe Les Pornographes ; et pour conclure la soirée, petit retour celtique avec Stout. Sur la grande scène, on maintient l’ambiance avec une soirée à consonance rock : Estaverde, Albert et Rock AFM. Les fêtards ont pu comme d’habitude terminer la soirée en beauté grâce à la présence d’un DJ sous le petit chapiteau.

Mais la palme d’or des animations est décernée au magnifique et émouvant feu d’artifice qui a couronné cette 10ème édition le samedi soir !

visiteurs et festivaliers étaient à nouveau présents en masse pour cette édition anniversaire, et nous les en remercions. Cette 10ème édition restera dans toutes les mémoires, et elle n’aurait bien évidemment pas pu avoir lieu sans le soutien des communes, des sponsors, des festivaliers, des habitants de la région, des paysans, des bénévoles et membres de l’association, et de toutes les personnes qui soutiennent le Bout d’Brousse Festival. Merci !

2009

Toujours la même philosophie : entrée gratuite, scène couverte, petit village de stands pour s’alimenter et se désaltérer, radio BdB pour se mettre dans l’ambiance, et concerts d’exception.

Le vendredi c’était à Rebel Fest et leur ska festif de Montreux d’ouvrir le bal. Suivaient les Raggumbians de Lausanne, ce groupe polyglotte nous offrit une scène festive, théâtrale et dansante. Puis Feuerzeug pour un mélange de fuzzrock, grunge aux morceaux puissants et intenses clôturait la soirée sur la scène. Ensuite place au DJ sous le chapiteau jusqu’au bout de la nuit…

Samedi : c’est Sylvie qui ravit les plus petits pour débuter la soirée. Elle fut suivie par Rollergirl, groupe rock-pop de Fribourg qui nous fit découvrir un son original. Puis Middlecage venu tout droit du jura bernois pour un registre très très rock. Et pour terminer Chris Maldah, avec ce son brut et ses textes en français incisifs. Finalement rendez-vous sous le chapiteau pour prolonger l’ambiance démente du 9e BdB.

Pour le confort des festivaliers et des campeurs, le camping a ouvert les portes de son comptoir 24h/24. Car il est essentiel de faire la fête, mais de manière intelligente et prévoyante, c’est pourquoi, cette année encore le nombre de tentes s’est agrandi et complétait l’offre de Be my angel, et du service de taxi afin de réduire un maximum de risques.

2008

Et voilà, la 8ème édition du Bout d’Brousse, déjà ! Une organisation de plus en plus professionnelle, un cadre magnifique, une équipe motivée, un comité hors pair, une programmation d’enfer et un public de plus en plus nombreux. Voilà les ingrédients qui font du Bout d’Brousse Festival un événement pas comme les autres.

Eh oui, cette année, nous avons battu tous les records d’affluence puisque ce sont environ 5’000 à 6’000 personnes qui sont entrés dans l’univers féerique du Bout d’Brousse. En effet, après avoir emprunté le chemin de copeaux pour traverser une forêt illuminée des 1000 couleurs et digne des plus beaux contes, les festivaliers découvraient le petit village du Bout d’Brousse, aux allures fantastiques.

Quelques nouveautés marquèrent cette édition en plus des couleurs lumineuses données à la forêt. Le camping a décidé de devenir plus convivial et d’aménager un petit coin abrité avec un bar et le fameux service de la sangria… Et cette idée a bien fonctionné, puisque rapidement la sangria fut épuisée et l’enceinte du camping agrandie pour faire face au nombre impressionnant de tentes qui arrivaient de toutes parts.

Les bars avec les bières spéciales de l’un et la jolie tonnelle de l’autre n’ont cessé de vous abreuver, et pour les affamés il y avait toujours les crêpes, raclettes, grillades, menus et la boulangerie et ses délicieuses brochettes de bonbons (entre autre…) qui sont tous des stands tenus par les bénévoles du BdB, et à qui nous disons MERCI !

En plus des pizzas et des kebabs, un stand thaï vous a été proposé cette année, afin de diversifier encore davantage le choix.

Et les concerts ! 08.08.08 grande date qui salua le retour en force de notre cher Albert (membre fondateur et ancien président du BdB) et les Intermutants du Spectacle pour un concert fort en émotions avec leurs chansons francophones aux accents rock. Puis vint Eliza et son équipage avec ses chansons de pubs et de marins et Ska Nerfs, des Franches- Montagnes, avec une belle énergie ska-reggae.

Samedi, comme promis nous avions pensé aux plus jeunes et c’est Jacky Lagger qui ouvrit les feux, pour un plaisir partagé par toutes les générations. Place ensuite au funk des Funk Mates, pour une montée de température. Et c’est au tour de Jo Zarra de nous ensorceler avec sa voix chatoyante et puissante dans un set pop-rock méchamment balancé. Et pour clôturer la soirée, The Passengers et leur son pop-rock qu’on ne présente plus !

Nous tenons à remercier nos fidèles sponsors, ainsi que les communes, voisins, paysans et tous les gens qui nous soutiennent encore et toujours. Et nous vous donnons déjà rendez-vous pour la prochaine édition..

2007

Le 7ème Bout d’Brousse Festival, programmé les 10 et 11 août 2007 est celui qui aurait pu ne pas avoir lieu.

Et pourtant, le montage des scènes et des chapiteaux avait très bien commencé. Sous le soleil, avec plein de volontaires, et même… de l’avance par rapport au planning.

Heureusement, car dès le mercredi soir il s’est mis à pleuvoir. Beaucoup et longtemps. Et le jeudi matin, l’équipe de montage découvrait un chapiteau transformé en piscine par le ruissellement, avec un chemin vers le parking mué en un très acceptable ruisseau. Il a fallu drainer à la charrue et au tracteur, répandre des m3 de copeaux, tracer un nouveau sentier à travers la forêt… La veille du Festival, la question : « Faut-il tout annuler ? » s’est posée, et a été mise sur la table, mais l’huile de coude a été dépensée sans compter et le « plan pluie » improvisé s’est terminé le vendredi soir, dix minutes avant l’arrivée des premiers spectateurs.

La récompense a été que ces spectateurs sont venus nombreux. Plus de 3000 sous un ciel presque étoilé. Pour la deuxième fois, la scène était réservée à la musique celtique le vendredi soir, avec le passage successif des Fribourgeois de Lark, des Bernois d’An Làr, qui ont fait forte impression en voyageant en accords des Asturies à l’Ecosse avec des crochets par la Bretagne et l’Irlande, et de Glenturret, au rock endiablé.

Samedi, Richard Delavy a commencé par rassembler les enfants sous la tente. Puis on s’est tourné vers les sixties, avec « The Electric Plugs », au rock ludique et décalé, suivi des « Lundegaards » faux-frères scandinaves balançant un garage rock’n’roll et de « The Giant Robots », deux gars, deux filles, quatre lausannois qui marchent dans les pas des mythiques « Aiglons » des années soixante.

Dans les stands cela a été l’affluence, la caissière affichait son sourire des grands jours et il a été décidé de repartir pour un tour…

2006

Cette 6è édition salue la création de l’ASSOCIATION du Bout d’Brousse Festival, accompagnée de quelques changements au sein du comité. A défaut d’avoir été arrosés, ces derniers ont été fêtés sous la traditionnelle pluie du bdb.

En effet cette 6e édition du bdb nous a rappelé que parfois même un chapiteau et une scène couverte ne suffisent pas à éloigner la pluie. Mais c’est toujours avec une motivation de fer que les bénévoles œuvrent, et ceci, même sous des torrents.

Le vendredi, une énergie celtique envahit le lieu dit « En Rebertrand » pour le plaisir du public, qui entre deux gouttes, retrouva le sourire grâce à nos trois groupes. Eowyn qui emmena les festivaliers sur les traces des bardes. Pour prolonger le voyage direction l’Irlande, Elandir et ses 6 musiciens neuchâtelois. Et enfin Galloway avec son rock celtique puissant pour enflammer la grande scène du Bout d’Brousse.

Le samedi commença tout tranquillement avec Lola Pistache et sa guitare. Cette dernière fut suivie par les reprises “sauce reggae” de Ragga’FM, musiciens veveysans ayant mis le feu et redonné la pêche aux festivaliers. Pour ne rien gâcher de cette ambiance festive, les Zion’s Power ont continué avec leur reggae endiablé valaisan. Pour terminer en beauté, nous avons pu profiter de la chanson festive des Lutins Greluts venus tout droit d’Annecy pour égayer la soirée.

Les deux fins de soirées furent marquées par l’ambiance disco sous notre chapiteau. En effet, les rythmes des années ’80 permirent aux festivaliers de danser jusqu’à tard dans la nuit, et de prolonger ainsi l’ambiance démentielle.

Comme chaque année, nos traditionnels stands, tenus par les bénévoles du bdb, ont permis aux festivaliers de se désaltérer, s’informer ou de se mettre quelque chose sous la dent. Cette année, nous avons crée un stand “raclette” qui a très bien marché et sera vraisemblablement de nouveau de la partie en 2007. Toujours fidèles au poste, les membres de notre radio ont animé les moments avant, entre et après les concerts par leur bonne humeur.

Pour les nouveautés en 2006 nous avons lancé un nouveau sport olympique boutdbroussien : le poussé des voitures embourbées. Nous profitons de l’occasion pour faire un clin d’œil à nos pompiers bénévoles, qui une fois de plus, se sont particulièrement distingués. En effet, malgré la pluie ils étaient fidèles au poste, avec le sourire et n’hésitaient pas à mettre la main à la “boue” pour dégager les mal pris. Alors à vous tous un GRAND MERCI. Merci aussi à Yannick et son tracteur qui n’ont pas chômé… ;o)

Vous l’aurez compris, le Bout d’Brousse sous la pluie, ça a son charme aussi.

2005

En 2005, un événement important : le 5ème anniversaire du bdb (Bout d’Brousse)

Cette année, à nouveau, la scène fut couverte et là encore, le soleil était au rendez-vous !

Une programmation plus pointue le vendredi fit découvrir d’autres horizons musicaux à certains. Le samedi, nous revenions à des groupes dont l’esprit festif est maintenant bien connu au Bout d’Brousse. Ces sept groupes (au total) permirent aux festivaliers de tout âge de profiter de cette édition anniversaire dans la bonne humeur, et en grand nombre puisque 3000 personnes s’étaient donné rendez-vous !!!

Afin de marquer cette année d’anniversaire, les organisateurs ont monté un festival dans le festival. A l’issue des concerts, une surprise attendait sous le petit chapiteau. Des groupes qui s’étaient déjà produits aux éditions précédentes, tel la Sainte Barbe, Estaverde, Mythical Arrangement et Deep Soul ont interprété quelques titres d’artistes disparus. Ce fut le Bout d’Brousse “revival” qui a permis aux festivaliers de prolonger l’ambiance démente de la soirée.

Cette année marque également l’apparition de la radio bdb. Une équipe toute motivée nous a concocté un programme sonore avant les concerts pour que les festivaliers entrent progressivement dans l’ambiance. Cela a également permis aux artistes de venir se présenter par des interviews en live, ainsi qu’aux organisateurs de dévoiler quelque peu les coulisses du festival. La radio nous offre également la possibilité de remercier nos sponsors en direct. Cette expérience très concluante sera reconduite à l’avenir.

2004

En 2004, le festival s’est à nouveau déroulé à la mi-août.

Etant donné que lors des précédentes éditions, la météo n’a pas vraiment été clémente, la scène principale a été couverte.

Grâce à cela, tous les groupes pourraient se produire même en cas de mauvais temps.

Mais cette édition là s’est déroulée au sec !

3 groupes par soir et des instruments à disposition des musiciens (amateurs ou confirmés) sous le chapiteau ont réussi à créer une ambiance chaleureuse et agréable durant tout le week-end.

Grâce aux années d’expérience qui s’accumulent, les organisateurs ont mis sur pied un véritable mi-open air, avec pour principale caractéristique d’y voir défiler des personnes de tout âge, qui veulent découvrir ce qui se passe dans leur région.

Ainsi, en 2004, ce n’est pas loin de 2’500 personnes qui avaient fait le déplacement. Ce nombre est bien sûr un record, mais les organisateurs espèrent ne pas en rester là !

2003

La 3ème édition marqua un tournant pour le Bout d’Brousse Festival. En effet, vu l’immense travail que nécessitait l’installation de l’infrastructure (scène, sonorisation, bars et stands), les organisateurs décidèrent de faire appel à des professionnels afin de se décharger et d’offrir une meilleure prestation au public.

Par exemple, la scène fut donc louée auprès d’un professionnel.

Pour compléter l’infrastructure, le festival fit l’acquisition d’un chapiteau pour abriter les festivaliers en cas de mauvais temps, et qui permit également de programmer des groupes entre les concerts de la grande scène.

Cette année là, les groupes étaient au nombre de 5 par soir : 3 sur la grande scène et 2 sous le chapiteau.

Parmi eux, le festival a eu l’honneur d’accueillir les bâlois de Whysome – groupe phare du rock suisse.

Avec un matériel nettement plus performant et un chapiteau qui permettait aux visiteurs de s’abriter de la pluie, ce champ pas comme les autres, se transforma en petit village.

Un stand pizza fut ajouté aux autres ainsi qu’un second bar plus près de la scène principale.

Le budget fut une fois de plus couvert grâce au soutien des entreprises régionales, les bénéfices de l’année précédente et une aide, plus que bienvenue, du Groupe Intérêt Jeunesse. Etant donné que l’entrée est gratuite, les frais sont couverts uniquement grâce à la vente des boissons et de la nourriture.

2002

L’édition suivante se déroula les 9 et 10 août 2002.

Afin de préparer au mieux cette nouvelle édition, un comité d’organisation s’est mis en place. En se réunissant régulièrement, les questions administratives, techniques et artistiques furent organisées plus en détail.

Pour s’adapter et répondre aux besoins des festivaliers, plusieurs stands comme la boulangerie, les grillades ou encore le stand info ont été mis en place. Ces stands étant tous tenus par des bénévoles.

Cette édition a pu se dérouler au mieux grâce au soutien financier des entreprises de la région.

Malgré des conditions météorologiques exécrables, le festival a accueilli près de 800 personnes en 2 soirs, soit plus du double de l’année précédente.

Ce succès, grâce bien sûr aux 6 groupes présents, qui firent un spectacle de qualité, que le public apprécia à sa juste valeur.

2001

C’est en 2001 que germa une idée dans l’esprit d’Albert Degruffy, guitariste et chanteur d’un groupe de la région de Puidoux : Créer une manifestation gratuite qui permettrait à de petits groupes de la région de Vevey et Lausanne de se produire sur scène

Il est vrai que le monde de la musique est difficile d’accès et avoir l’opportunité de jouer sur scène est plus difficile encore.

C’est alors qu’un festival : le « Bout d’Brousse » est né, avec pour unique but de donner sa chance à des groupes régionaux de se faire connaître du public.

La première édition de ce festival eut lieu à la fin du mois d’août 2001, dans un champ en dessous du Mont Pèlerin, sur la commune de Puidoux.

Cette année-là, 3 groupes le vendredi et le même nombre le samedi se produisirent sur une scène en échafaudages, montée pour l’occasio

A l’autre bout du champ, un bar, prêté par la jeunesse de la région.

Les festivaliers étaient essentiellement des amis des 3 fondateurs du festival et les serveurs du bar, tous bénévoles.

Le festival compta environ 300 personnes sur les 2 soirs malgré un temps plus que déplorable et un froid record pour la saison !

Il fut donc bien difficile à l’équipe d’organisateurs de couvrir les frais de leur événement, mais l’élan de solidarité démontré par les jeunes et moins jeunes de la commune et des environs les motivèrent à reconduire la manifestation l’année suivante.